Université Laval

 Personnel 

Personnel

Benoit Doyon-Gosselin

Professeur agrégé
Directeur du programme de premier cycle en études littéraires

Pavillon Charles-De Koninck, bureau 6247
Téléphone : 418 656-2131, poste 8801
Télécopieur : 418 656-2991
benoit.d-gosselin@lit.ulaval.ca

Enseignement

Littératures francophones du Canada (Acadie, Ontario français, Ouest canadien); roman; poésie; théâtre; herméneutique; théorie de la lecture

Automne 2013
Année d'étude et de recherche

Hiver 2014
LIT-2207-Z1 Introduction aux littératures francophones du Canada
LIT-7038 Théorie littéraire I Rem: L'espace en littérature

Recherche, création

Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ)

Benoit Doyon-Gosselin s’intéresse aux littératures francophones issues des milieux minoritaires. Sa thèse de doctorat portait sur l’œuvre romanesque de l’écrivain franco-manitobain J.R. Léveillé et de l’écrivaine acadienne France Daigle. Son approche théorique allie l’herméneutique, les théories de la lecture et la sociologie de la littérature. En se penchant plus particulièrement sur les espaces fictionnels préconisés par ces romanciers, il interprète la paratopie inhérente à l’écrivain évoluant dans les marges. Depuis peu, il s’intéresse à l’histoire de l’édition en Acadie des Maritimes.

Domaines de recherche

Littératures francophones du Canada (Acadie, Ontario français, Ouest canadien), roman, l’espace dans la littérature, herméneutique, sociologie de l’édition en Acadie

Publications récentes

  • Pour une herméneutique de l’espace : l’œuvre romanesque de J.R. Léveillé et France Daigle, Québec, Éditions Nota Bene, 2012, 383 p. (Collection « Terre américaine »).
  • « La poésie des origines dans Nous, l’étranger de Serge Patrice Thibodeau : sous le signe de la réconciliation de soi », L’Acadie des origines : mythes et figurations d’un parcours littéraire et historique, sous la direction James De Finney, Hélène Destrempes et Jean Morency, Sudbury, Prise de parole (Coll. « Agora »), 2011, p. 133-142.
  • « Pour une herméneutique des espaces fictionnels », Topographies romanesques, sous la direction de Rachel Bouvet et Audrey Camus, Montréal / Rennes, Presses de l’Université du Québec / Presses Universitaires de Rennes, 2011, p. 65-77.
  • « (In)(ter)dépendance des littératures francophones du Canada », Québec Studies, no 49 (Spring/Summer 2010), p. 47-58.
  • « Ironie du pouvoir, pouvoir de l’ironie dans L’année de la mort de Ricardo Reis de José Saramago », Raison publique, no 12 (avril 2010), p. 317-330. (Avec David Bélanger)
Retourner au haut de la page

© 2012, 2013. Tous droits réservés. Département des littératures, Université Laval

Pour question ou commentaire : Édimestre, Département des littératures