Logo Université Laval Logo Université Laval

 Personnel 

Personnel

René Audet

Professeur titulaire
Directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises  (CRILCQ - site Université Laval)

Pavillon Louis-Jacques-Casault, bureau 4419
Téléphone : 418 656-2131, poste 2459
Télécopieur : 418 656-2991
Rene.Audet@lit.ulaval.ca

Page personnelle : http://www.crilcq.org/chercheurs/profil/rene-audet/

Enseignement

Littérature contemporaine française et québécoise; poétique narrative; roman et nouvelle; littérature et culture numériques

Automne 2016
GPPL-7900/GPL-7901 Séminaire CEFAN. Rem. : Médiations numériques de la culture (Québec et Amérique francophone)

Hiver 2017
LIT-1005-Z1 Approches de la culture numérique

Recherche, création

Directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ)

René Audet s'est intéressé lors de ses études doctorales à la poétique du recueil (nouvelles, poèmes, essais), intérêt pour la composition textuelle qui se poursuit depuis à travers l'étude du roman contemporain, de pratiques polytextuelles (qui se caractérisent par leur éclatement formel ou narratif) et d'œuvres de littérature numérique. Il aborde la littérature contemporaine de façon transversale, entre le Québec et la France, depuis le papier jusqu'au numérique. Il privilégie une réflexion aux accents théoriques, notamment sur les incarnations contemporaines de la narrativité et sur les traits poétiques des œuvres. Observateur des modalités numériques de diffusion de la recherche et des digital humanities, il dirige la revue savante en ligne temps zéro consacrée aux écritures contemporaines. 

Domaines de recherche

Littérature contemporaine (principalement québécoise et française), littérature numérique et digital humanities, théorie du récit, de la fiction et de la lecture, poétique des genres, roman, nouvelle, recueil, essai.

Projets de recherche

  • « Expérientialité et design du livre en contexte numérique. Pour une approche intégrée des pratiques culturelles numériques » (CRSH Savoir, 2016-2019 ; avec Renée Bourassa)
  • « Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d'écriture et de lecture en contexte numérique » (CRSH Développement partenariat, 2016-2019 ; avec Bertrand Gervais (UQAM))
  • « Laboratoire Ex situ [DÉCALCQ, phase 2: Infrastructure de gestion intégrée des données, connaissances et publications scientifiques] » (Fonds des leaders, FCI, 2013-2015)
  • « Agir, percevoir et narrer en déphasage : les personnages déconnectés comme indicateurs des enjeux contemporains de la narrativité » (Subvention ordinaire de recherche, CRSH, 2012-2016 ; avec Nicolas Xanthos (UQAC))
  • « Littératures narratives contemporaines française et québécoise : poétiques et esthétiques comparées » (Équipe de recherche, FQRSC, 2007-2011 – chercheur principal : Robert Dion (UQÀM))

Publications récentes

  • « Inner Margins of the Literary Digital Text : From Allusion to Rewriting », traduit par Nathalie Roy, Digital Studies / Le champ numérique, n° 5, 2014-2015, http://www.digitalstudies.org/ojs/index.php/digital_studies/article/view/284/357
  • « Être parasité par les fictions des autres. Rôle et (im)pertinence du personnage de Gabriel Rivages dans la trilogie 1984 d'Éric Plamondon », temps zéro, dossier « Formes humaines. Le savoir anthropo-logique de la fiction contemporaine » sous la direction de Nicolas Xanthos, n° 9 (2015), http://tempszero.contemporain.info/document1242
  • « Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus », Itinéraires LTC (Paris-13), dossier « Textualités numériques » dirigé par Marie-Anne Paveau, 2014-1 (2015). http://itineraires.revues.org/2267
  • « Pour une poétique de la diffraction des textes narratifs », dans Fragments d’un discours théorique. Nouveaux éléments de lexique littéraire, sous la direction d’Emmanuel Bouju, Éditions nouvelles Cécile Defaut, 2015, p. 25-41.
  • « Le long, le bref et le truchement numérique », dans Le temps des humanités digitales : la mutation des sciences humaines et sociales, sous la direction d’Olivier Le Deuff, Fyp éditions, 2015, p. 89-102.
  • « Œuvres diffractées contemporaines et méandres de l'interprétation : du récit comme errance cogni-tive », dans Quand l'interprétation s'invite dans la fiction, sous la direction d'Anne Teulade, Nicolas Correard et Vincent Ferré, Classiques Garnier, 2015, p. 325-336.
  • « Du roman égocentrique au roman cosmogénétique : virtualités du héros et diffraction de la fonction protagoniste dans le roman contemporain », Fixxion. Revue critique de fixxion française contemporaine, dossier « Fiction et virtualité(s) » dirigé par Anne Besson et Richard Saint-Gelais, n° 9 (2014), p. 47-56. http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/article/view/fx09.05
  • « L’archive inconcevable : les archives scientifiques réinsérées dans le continuum de documentation et de connaissances de la recherche », Archives, vol. 45, n° 1 (2013-2014), p. 191-199.
  • avec Pascal Riendeau, direction du dossier « Les essais québécois contemporains au confluent des discours », Voix et images 117, vol. XXXIX, n° 3 (printemps-été 2014).
  • avec Nicolas Xanthos, direction du dossier « Le roman contemporain au détriment du personnage », L’esprit créateur, vol. 54, n° 1 (printemps 2014).
  • « To Relate, to Read, to Separate. A Poetics of the Collection and A Poetics of Diffraction », traduit par Nathalie Roy, Interférences littéraires/Literaire interferenties, n° 12 (février 2014), dossier « Cycles, Recueils, Macrotexts: The Short Story Collection in Theory and Practice », sous la direction d’Elke D’Hoker & Bart Van den Bossche, p. 35-45. http://www.interferenceslitteraires.be/nl/node/277
  • « Si par un mal étrange est atteint un personnage : se raconter en dépit de la fiction (Le mal de Montano d'Enrique Vila-Matas) », Itinéraires LTC (Paris-13), dossier « La fiction aujourd'hui » dirigé par Cécile De Bary, 2013, p. 17-28.
  • « Une poétique illusionniste : ironie de la forme et récit détourné (Éric Chevillard, Nicolas Langelier) », dans L’ironie : formes et enjeux d’une écriture contemporaine, sous la direction de Didier Alexandre et Pierre Schoentjes, Paris, Classiques Garnier (Rencontres, 56), 2013, p. 17-32.
  • avec Philippe Mottet (dir.), Portrait d'une pratique vive. La nouvelle au Québec (1995-2010), Québec, Éditions Nota bene (Contemporanéités), 2013 (http://vitrine.entrepotnumerique.com/publications/17594-portrait-d-une-pratique-vive-).
  • avec Josée Marcotte, « La représentation de la conscience : narrativité et poéticité dans Ici de Nathalie Sarraute », Études françaises, vol. 48, no 3 (2012), p. 155-170. (http://www.erudit.org/revue/etudfr/2012/v48/n3/1015394ar.html)
  • avec Simon Brousseau, « Pour une poétique de la diffraction de l’œuvre littéraire numérique : l’archive, le texte et l’œuvre à l’estompe », Protée, dossier « Esthétiques du numérique », vol. 39, no 1, 2011, p. 9-22.
  • « Le temps interrompu. L'événement contemporain entre narrativité et historicité », dans Poétiques et imaginaires de l'événement, sous la direction de Nicolas Xanthos et Anne Martine Parent, Université du Québec à Montréal, Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, (coll. « Figura », no 28), 2011, p. 33-43. (http://oic.uqam.ca/fr/articles/le-temps-interrompu-levenement-contemporain-entre-narrativite-et-historicite)
  • « Le récit en régime de diffraction. Dispersion discursive et autorité », dans Frances Fortier et Andrée Mercier (dir.), La transmission narrative. Modalités du pacte romanesque contemporain, Québec, Éditions Nota bene (coll. « Contemporanéités »), 2011, p. 49-61.
  • avec Marie-Hélène Jeannotte, direction du dossier « Le livre et l'imprimé engagés », Mémoires du livre, vol. 3, no 1, 2011 (http://www.erudit.org/revue/memoires/2011/v3/n1/index.html).
  • « Roman éclaté ou diffraction narrative et textuelle ? Repères méthodologiques pour une poétique comparée », Voix et images, dossier « Narrations contemporaines au Québec et en France : regards croisés », no 106, automne 2010, p. 13-26.